Xavier Bonneau, responsable de la libération foncière – CLEA

Xavier Bonneau, travaille chez Eiffage depuis 9 ans en tant que responsable de la libération foncière. Sa mission principale : mettre à disposition des équipes travaux des terrains libérés de toutes contraintes, notamment sur les plans fonciers et archéologiques.

La première étape consiste à définir l’emprise à acquérir avec l’équipe travaux et la direction projet, en lien avec le maître d’œuvre Egis, puis de la soumettre aux formalités d’enquête parcellaire, ce qui a été accompli entre l’été et la fin de l’année 2019. Ensuite, il faut piloter l’opérateur foncier SEGAT, missionné pour rencontrer les propriétaires et les ayants droit des terrains impactés, afin d’en négocier les conditions de prise de possession. La voie amiable est toujours favorisée.

« L’A79 est une route qui est voulue et attendue localement, ce qui facilite les contacts et le climat général notamment pour la libération d’emprise. »

Il faut aussi lever la contrainte archéologique. Ce travail s’effectue en lien avec le Service Régional d’Archéologie (service de la DRAC, Direction Régionale des Affaires Culturelles), qui prescrit un diagnostic dans les zones à forte sensibilité archéologique. Une première phase de 43 zones de diagnostic va démarrer à partir du mois de mars 2020 et sera menée conjointement par deux opérateurs : l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et le Service d’archéologie préventive du département de l’Allier (SAPDA). En fonction du résultat du diagnostic, le Service Régional d’Archéologie peut prescrire une fouille. Un appel d’offre est alors publié afin de désigner un opérateur.

« Les missions sont nombreuses dans un projet où le planning est serré et ambitieux, on travaille en flux tendu permanent. C’est très intéressant car cela incite à trouver des solutions là ou a priori il n’y en avait pas, ce qui demande réactivité et capacité d’adaptation ».

Xavier Bonneau est un habitué des grands chantiers, il a notamment travaillé sur le projet de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne – Pays de la Loire. « L’un des gros intérêts de ce poste est la diversité des missions et des interlocuteurs. La relation avec les équipes de travaux est fondamentale pour faire correspondre le calendrier des libérations d’emprise aux priorités du chantier ».