Antoine Petitjean, aide coffreur

Antoine Petitjean est aide-coffreur sur le chantier A79 depuis décembre 2020. Il a intégré le chantier après une formation coffreur-bancheur réalisée avec Pôle emploi. Cette formation de 7 mois lui a permis d’obtenir un diplôme. Auparavant, il travaillait dans les domaines de la maçonnerie et du carrelage. En s’orientant vers les travaux publics, Antoine a toujours eu à cœur de travailler chez Eiffage. Ayant déjà collaboré auparavant avec le groupe sur de courtes missions, en maçonnerie notamment, il estime à titre personnel que « Eiffage est de loin la meilleure entreprise en termes d’environnement de travail, de relations interpersonnelles, de qualité de travail, d’organisation ».

Âgé de 24 ans, Antoine a eu une autre vie avant le bâtiment. En effet, il a été boxeur professionnel pendant plusieurs années. Après 3 championnats, une blessure l’a poussé à mettre fin à sa carrière. C’est à ce moment qu’il s’est réorienté vers les travaux publics.

Ce qui l’a attiré dans ce secteur, c’est la grande diversité des métiers qui travaillent concomitamment et la technicité de chacun d’entre eux. C’est dans le but d’approfondir ses techniques qu’il s’est inscrit à la formation diplômante de Pôle emploi pour le métier de coffreur-bancheur. « Pour l’instant je suis aide-coffreur et on travaille sur du gros œuvre. J’apprends tous les jours et je m’applique à assimiler au mieux tous les rouages du métier afin d’évoluer vers d’autres postes ». Rattaché au Toarc B, Antoine est affecté au viaduc de l’Allier, l’un des ouvrages les plus emblématiques du chantier, où il a pour mission de mettre en place les banches et de réaliser les coffrages dans lesquels vont être coulé le béton qui constituera la culée du pont. Il travaille dans une équipe de 5 coffreurs-bancheurs. « On réalise les culées des ponts et ce sont des ouvrages qui doivent être rigoureusement élaborés pour supporter les charges du trafic ».