Antoine Jeanne, conducteur de travaux

De janvier à juin 2020, Antoine Jeanne a été en charge de la réalisation de l’installation de chantier de Toulon-sur-Allier. Avec une fonction centrale : la coordination et
le pilotage des travaux dans le respect des coûts et des délais.

âgé de 32 ans, Antoine Jeanne compte déjà de belles références à son actif : le stade de Lille, l’EPR de Flamanville, la ligne 16 du métro du Grand Paris pour les JO … Aujourd’hui, après six mois sur le TOARC B, il démarre la mise en conformité des ouvrages existants de la RN79. La mobilité est l’une des caractéristiques qu’il aime dans son métier, tout comme la diversité des projets et des tâches à accomplir, le conducteur de travaux étant le vrai «chef d’orchestre» du chantier : «On fait un peu tous les métiers – technique, commercial, administratif… – et rien n’est jamais pareil, on bouge, on découvre des régions, des pays, des méthodes différentes commente-t-il. En contrepartie, il faut savoir s’adapter très vite à un nouveau contexte mais aussi à toutes les contraintes, aux aléas de la météo, aux problèmes d’approvisionnement, aux accidents qui peuvent survenir…, avec l’objectif constant de tenir les coûts et les délais. Le confinement nous a arrêtés deux semaines, mais nous avons su nous organiser et repartir.» «Pur produit maison», comme il se définit lui-même, Antoine Jeanne parle d’Eiffage comme d’une «grande famille» : «Dans la division des Grands Travaux, les équipes se retrouvent d’un chantier à l’autre. Se connaître est d’autant plus appréciable que cela permet d’être plus vite en ordre de marche.»