La vie du chantier

Actualités travaux, portraits des hommes et des femmes du chantier, lettres d’informations, etc. Découvrez les avancées du projet de l’A79.

Attention : pour la sécurité de tous le chantier est interdit au public.

La vie du chantier

Actualités travaux, portraits des hommes et des femmes du chantier, lettres d’informations, etc. Découvrez les avancées du projet de l’A79.

Les missions de la gendarmerie dans le cadre du projet Axelia

Par le biais de ses unités, la gendarmerie doit contribuer à maintenir la sécurité sur l'ensemble autoroutier et le réseau secondaire – nationales et départementales - du territoire. Ses missions de "contrôle des mobilités" s'exercent sur deux champs : la prévention et la répression des infractions.
450 militaires sont présents dans le département de l'Allier, dont 58 affectés à l'EDSR*.
Les interventions de l'escadron ont pour cadre actuel le contexte particulier de l'infrastructure en travaux, dont le fonctionnement s'organise autour de tronçons segmentés par le chantier. Pour ceux qui sont ouverts à la circulation, sur une seule voie, il s'agit de vérifier que les distances de sécurité et les limitations de vitesse – entre 70 et 90 km/h selon les tronçons – sont bien respectées. Pour ceux qui sont fermés, les gendarmes accompagnent les déviations provisoires mises en place en renforçant leur présence sur le réseau secondaire.
Enfin, une coordination permanente est assurée avec les autres services d'ordre et de secours : DDT, SAMU, pompiers…, selon des protocoles déjà bien rodés qui contribueront à faire de la future A79 un axe sous haute sécurité.

*Escadron départemental de sécurité routière

©La Montagne

L’exploitation autoroutière : une question de sécurité et de fluidité

Surveiller, signaler, protéger, déneiger, entretenir : l'exploitation rassemble une multitude d'interventions dont les fils rouges sont la sécurité et la fluidité du trafic.

Exploiter une infrastructure routière implique de mettre en œuvre sans délai tous les moyens de nature à assurer en permanence la continuité de circulation dans de bonnes conditions.
Concrètement, cela se traduit par des équipes disponibles pour intervenir en cas d’événement aléatoire affectant le trafic, réaliser une surveillance du réseau 24h/24, 7 jours/7 afin de détecter toute anomalie, veiller à la diffusion d’une information claire à la radio ou sur les panneaux à messages variables, et assurer l'entretien de l’infrastructure et de ses équipements d’exploitation.
Dans le cas de la future A79, d'autres contraintes viennent s'ajouter, celles d'une phase dite "mixte" avec une section de 88.kilomètres actuellement en travaux, associée aux 4 premiers kilomètres déjà mis aux standards autoroutiers.
Les équipes d’APRR exercent plusieurs missions dont l’objectif principal est d'assurer la sécurité de l'ouvrage et de ses usagers :
- la gestion d'événements aléatoires : accident, objets sur voies, crevaison, impliquant de devoir sécuriser le site et de remettre l’infrastructure en conformité à la fin de l’événement ;
- la gestion d'événements programmés, comme les fermetures des sections de la RN79 concernées par les travaux et les modifications de configurations en matière d’exploitation. L'objectif étant de permettre aux équipes d'Axelia d'intervenir dans les meilleures conditions de sécurité.
- L’entretien courant : le nettoyage, le ramassage des déchets mais aussi le fauchage de la végétation aux abords de la chaussée, l’entretien des aires de repos.
- La viabilité hivernale : les traitements sont autant préventifs, comme le salage en cas de risque de gel, que curatifs, comme le déneigement et le traitement de la chaussée.
- La surveillance : elle est réalisée par des patrouilleurs qui circulent en permanence sur le réseau et par la vidéo surveillance, en lien avec un poste de coordination sécurité situé à Genay (69), vers lequel convergent toutes les informations et qui centralise tous les besoins d'interventions.

©La Montagne

Les canaux d’information : se renseigner, s’orienter, anticiper.

Autour du chantier de la future A79, une boîte à outils a été mise en œuvre, au service des riverains comme des utilisateurs de cet axe, afin qu'ils puissent préparer leurs trajets dans les meilleures conditions.

Pour s'informer sur les conditions de circulation, les déviations :

•L'application mobile A79 : disponible sur Android et iOS, elle renseigne en temps réel sur l’état des travaux ou les perturbations chantiers.*
•Les radios Fusion FM : en attendant la disponibilité des informations sur 107.7.
•Le site www.autoroute-a79.fr/linformation-trafic/
•La page Facebook de la préfecture de l'Allier qui publie chaque semaine un communiqué sur les fermetures à venir.
•Le journal La Montagne, en ligne ou version papier, qui relaie les fermetures et rend également compte de l'avancement du chantier par des reportages.

Pour programmer son itinéraire, nous vous recommandons d'utiliser l'application GPS Waze, où les cartes sont régulièrement mises à jour.

*Les dysfonctionnements constatés au mois de novembre, sur la version Androïd, ont été corrigés.

La RN79 fait chaussée neuve

Requalification ou élargissement, ce sont en tout près de 180 km de chaussée neuve qui doivent être réalisés pour la future A79. 89 km dans le sens Montmarault/Mâcon, et autant dans le sens inverse.
Début septembre, l'infrastructure a enregistré 65 km de requalification et 50 km d'élargissement. La circulation s'effectue ainsi sur chaussée neuve entre Deux-Chaises et Le Montet dans le sens Montmarault/Mâcon, puis entre Le Montet et Chemilly dans les deux sens de circulation. Il en est de même entre Thiel-sur-Acolin et Dompierre Est dans le sens Mâcon/Montmarault, entre Dompierre Est et Pierrefitte-sur-Loire dans le sens Montmarault/Mâcon. À Digoin également, la chaussée a été entièrement requalifiée dans les deux sens de circulation.

Julien Vial, responsable administratif et financier

Julien Vial est le responsable administratif et financier d’ALIAE. Son métier consiste principalement à assurer le bon paiement des fournisseurs et prestataires du concessionnaire (au premier rang desquels le concepteur-constructeur et l’exploitant-mainteneur). Pour cela, il doit anticiper le financement des travaux chaque mois, vérifier les factures et être en capacité de répondre aux contrôles et vérifications du prêteur, du concédant et des autorités compétentes comme l’administration fiscale, par exemple. Il intervient en soutien des pôles experts du chantier pour faire en sorte que les questions administratives et financières ne soient pas un frein. Pour lui, ce métier implique transparence et adaptabilité.

Arrivé en juillet 2021, ce Nivernais d’origine a été séduit non seulement par le challenge que représente ce nouveau poste mais aussi par l’opportunité de se rapprocher de sa famille.

« C’est un chantier très important. Je savais que ce projet était utile mais quand j’en ai parlé à mon entourage, il m’a rappelé que ce projet était très attendu. »

Après des études de droit, d’économie, de gestion et de sciences politiques, Julien a entamé une carrière professionnelle aussi riche que son parcours universitaire. Il a démarré dans les partenariats public-privé dans un autre groupe du BTP où il est resté 7 ans et s’est ensuite essayé au conseil en montage juridique et financier de projets public-privé pour des entreprises et collectivités. Enfin, il a aussi fait un passage par l’économie sociale et solidaire avant de rejoindre le projet Axelia. « C’est une première expérience concrète sur le terrain et je constate avec admiration que, malgré une pression forte liée à l’envergure du projet, les équipes font preuve de beaucoup de courage. »

Dans son nouveau métier comme dans les précédents, Julien est motivé par une même chose : être à l’interface d’expertises différentes, comprendre les enjeux de chaque interlocuteur pour mener à bien sa mission et participer autant que possible à la réussite du projet.

Célio De Sousa, chef d’équipe

Célio De Sousa est chef d’équipe sur l’atelier de préfabrication des dalles en béton à Toulon-sur-Allier. En contrat d’intérim depuis mars 2021, le projet Axelia est pour lui une première expérience avec le groupe Eiffage. Satisfait de cette collaboration, il estime que « le travail doit toujours être bien fait car tous les moyens nécessaires sont mis à disposition ».
En lien avec 10 compagnons, dont 2 pontiers – 1 conducteur d’engin – 7 maçons, il a pour mission de superviser l’équipe, d’effectuer les commandes de béton, de contrôler le matériel, de gérer le stockage des dalles et, plus important, de contribuer à la réalisation des dalles préfabriquées en aidant sur des postes de ferraillage ou de bétonnage.
« À la fin de la journée, le chef d’équipe doit avoir les gants les plus tâchés par le travail », dit-il. Une assertion qui témoigne d’une forte implication dans ses missions au quotidien, ce qui est corroboré par l’avis de ses responsables hiérarchiques qui décrivent « un comportement exemplaire » et quelqu’un qui « n’hésite pas à se salir les mains que ce soit pour aider un de ses compagnons ou pour améliorer le déroulement de sa journée de travail. »
Célio vit en France depuis 9 ans et cumule de longues années d’expérience dans les travaux publics. Auparavant, il a travaillé en Angleterre et à Andorre où il réalisait des peintures routières.
Habitué aux grands déplacements, notre chef d’équipe envisage déjà de futurs projets au sein d’Eiffage.

Nicolas Eppinger, conducteur de travaux

Nicolas Eppinger, arrivé sur le chantier A79 en novembre 2020, occupe le poste de conducteur de travaux au sein de la division ouvrages d’art d’Eiffage Métal. Son métier consiste principalement à superviser les interventions sur le chantier et à encadrer les équipes qui y sont affectées. Également en charge du suivi financier – humain – technique et des moyens matériels sur le chantier, il doit non seulement coordonner les travaux réalisés par ses équipes mais également s’assurer que ceux-ci sont réalisables au regard des plannings avancés par les autres intervenants. Il lui appartient de rédiger les procédures descriptives des travaux à réaliser, afin d’anticiper la sécurité et les moyens à mettre en place. Pour finir, il assure un suivi de la qualité des réalisations de ses équipes ainsi que le relai en matière de sécurité et de respect de l’environnement, tout au long du chantier.

Titulaire d’une licence en conduite de travaux, spécialisée dans les travaux publics, Nicolas a rejoint Eiffage en 2015 et a débuté par des postes d’apprenti en usine et en bureau de fabrication. Conducteur de travaux depuis 1 an, il encadre entre 10 et 25 personnes selon les phases de travaux. Interrogé sur sa ligne directrice, il nous répond : « Mes objectifs principaux sont de terminer le projet dans le respect de mon planning et de mon budget. Mais le plus important reste de garantir la sécurité de tous les intervenants en limitant les risques au maximum ». Pour lui, le plus gros défi est de trouver rapidement des solutions pour pallier les imprévus rencontrés par les collaborateurs.

Au-delà des aspects techniques, du plaisir de suivre un projet sur le long terme et de le voir prendre forme, Nicolas nous confie qu’il apprécie particulièrement les relations humaines et le travail d’équipe.

Chloé Lemaire, assistante ressources humaines

Chloé Lemaire est assistante RH sur le chantier de la future A79. Elle est rattachée au TOARC A qui couvre la zone de Sazeret à Chemilly. Originaire de la région et titulaire d’un master en ressources humaines, obtenu en été 2020, le projet Axelia est une première expérience professionnelle qu’elle considère comme une « grande opportunité et un réel challenge à relever ».  Son métier consiste à gérer le recrutement, les contrats de travail, la paie du personnel Eiffage ainsi que celle des intérimaires. Elle s’occupe également des questions sociales, de la gestion des documents du personnel et du suivi de divers tableaux de bord de l’intégralité de la zone de chantier dont elle a la charge. C’est cette diversité des tâches ainsi que la pluralité des métiers sur le chantier qui lui ont donné l’envie de rejoindre le projet.

« Quand je suis arrivée à mon poste, il y avait tout à mettre en place d’un point de vue des ressources humaines pour la zone allant de Sazeret à Chemilly, ce qui fût attirant et motivant. »

Chloé vante également la relation de confiance et les échanges constructifs qui existent entre les collaborateurs du chantier. « Je suis heureuse d’avoir intégré un groupe comme Eiffage, une entreprise engagée et soucieuse de ses collaborateurs. Cette dynamique donne envie de s’impliquer et de suivre les divers projets. »

Notre jeune assistante RH ne manque pas de préciser que, de son expérience actuelle, « Eiffage rime avec épanouissement professionnel ».

Amandine Marc, responsable environnement

Issue d’une formation d’ingénieure en traitement des eaux et environnement, Amandine Marc est responsable environnement pour le compte de la maîtrise d’œuvre EGIS dans le cadre du projet Axelia. Arrivée en juin 2018, elle fait partie des rares personnes à avoir participé aux études préalables, à l’offre, aux études environnementales et à être encore présente pendant la phase chantier de la future A79.

« Des études jusqu’à la fin du projet, on rencontre beaucoup de collaborateurs qui terminent leurs missions et vont sur d’autres projets avant la fin du chantier. »

Avant de se familiariser aux constructions autoroutières en 2017 avec l’A75, Amandine a travaillé sur des stations d’épuration, des conduites de travaux pour les eaux usées et des centres d’enfouissement technique. C’est en 2016 qu’elle rejoint EGIS et participe à des études environnementales pour des projets linéaires (infrastructures autoroutières ou ferroviaires). Elle a notamment travaillé sur les métros du Grand Paris et a réalisé un projet d’innovation en écoconception pour la SNCF à Marseille.

Sur le chantier A79, son rôle est de veiller au respect des écosystèmes et de la biodiversité qui entourent le chantier. Ses missions impliquent des reporting aux services de l’État, des actions de terrains qui consistent à faire de la surveillance quotidienne du chantier ainsi que du contrôle de l’application des procédures et de l’arrêté préfectoral. Elle participe entre autres à des inventaires et des sauvetages d’espèces sur le terrain.

La pédagogie, la sensibilité aux problématiques de chantier et bien entendu un fort intérêt pour l’environnement sont pour elle des qualités essentielles à avoir. « Dans le monde des travaux publics, le volet environnemental requiert une grande capacité à accepter les limites imposées par le contexte. Il faut savoir faire des compromis et savoir prendre du recul. Concernant la RN79, il s’agit d’un linéaire important qui de fait représente un grand challenge. Travailler sur un projet depuis sa phase d’étude jusqu’à son aboutissement final donne un sens, une dimension plus importante au métier que l’on exerce. »

Pour Amandine, le projet A79 est également un challenge personnel qu’elle vit avec passion car « Dans ma vie de mère et d’épouse comme dans ma vie professionnelle, je n’ai pas le sentiment de faire des concessions. Je m’épanouis pleinement dans les deux domaines, grâce à une certaine organisation avec mon époux et à une énergie que je porte en moi depuis toujours. » souligne-t-elle pour conclure.

Vincent Forissier, responsable des activités viabilité-sécurité

Vincent Forissier est responsable des activités viabilité-sécurité depuis le 1er avril 2020. Embauché par APRR, il est rattaché au site de Dompierre-sur-Besbre du district d’Auvergne qui exploite l’actuelle RN79 entre les diffuseurs de Chemilly et Digoin.

Avant le projet Axelia, Vincent a exercé le métier de responsable qualité produits dans l’industrie, au sein d’une entreprise de fabrication de moteurs pour poids lourds, bateaux, bus et engins agricoles. Il a souhaité travailler sur le chantier de la future A79 car, originaire de Coulanges, ce projet de mise aux normes autoroutières a pour lui une importance particulière, tant il était attendu sur le territoire.

« Beaucoup de résidents locaux ont perdu quelqu’un de plus ou moins proche sur la RN79. C’est donc important pour moi de participer à la création de l’autoroute A79 qui offrira plus de sécurité. De plus, ce nouveau métier est un challenge personnel. »

Passer de l’industrie aux infrastructures autoroutières n’a pas été un changement en tout point pour Vincent. Ayant déjà des acquis en management d’équipes, c’est toute la technique du domaine de l’exploitation autoroutière qu’il lui a fallu apprendre. Un apprentissage qui se poursuit au quotidien souligne-t-il, avec des collaborateurs qui l’ont très bien accompagné dans sa prise de poste. « Chez APRR, comme chez Eiffage, il règne un esprit de famille, de la bienveillance et une politique d’encadrement qui ont facilité mon intégration. »

En tant que responsable des activités viabilité-sécurité, son travail consiste à planifier les opérations de balisage et à assurer les missions de viabilité courante de l’autoroute, à former et accompagner les agents du district, à suivre les missions de tous les intervenants y compris extérieurs. Il est également chargé de la gestion des interventions sur évènement et de leur suivi. Il participe au pilotage général du site. Le cœur de métier de Vincent reste toutefois la sécurité du personnel et des clients. C’est avec fierté qu’il précise que, depuis la reprise d’exploitation en mars 2020, avec tous les moyens techniques et humains mis en place, le taux d’accidentologie a fortement diminué sur la RN79 entre Montmarault et Digoin. « La mise en service de l’A79 sans accident mortel fait partie de nos ambitions. »

Thibaut Meskel, responsable environnement

Thibaut Meskel est responsable environnement sur le chantier de la future A79. Il travaille sur les mesures compensatoires à mettre en place dans le cadre de la construction de la nouvelle infrastructure routière. À ce poste, il a participé à l’élaboration du dossier de demande d’autorisation environnementale. Une autorisation préalable au démarrage des travaux, tenant compte de différentes lois en vigueur et du passage du chantier par de nombreux espaces à enjeu écologique.
Les mesures compensatoires reposant sur le fait de recréer des espaces naturels, propices à la survie et au développement de certaines espèces ciblées, son métier consiste à trouver des sites appropriés avec l’aide des opérateurs fonciers et des bureaux d’études en écologie puis de contractualiser ces sites avant d’engager les travaux de restauration et le suivi naturaliste.
Sur 15 ans d’expérience dans l’environnement, Thibaut a passé 13 ans chez APRR avant de rejoindre ALIAE.

Joao Mendes Soares, projeteur

Joao Mendes Soares exerce le métier de projeteur et travaille sur le chantier Axelia-A79 en tant que prestataire externe. Employé de l’entreprise Servicad, société d’ingénierie et de topographie, il est en mission sur le projet depuis l’été 2019.   Titulaire d’un master en génie civil, il a été professeur d’université en gestion de travaux au Cap-Vert, puis ingénieur génie civil au Portugal, avant de s’installer en France où il est projeteur depuis 2014. Il a travaillé sur le prolongement du tramway T3 à Paris.

Son métier consiste à réaliser des plans de phasage et d’exécution à partir des calculs faits par les ingénieurs. Il assure la conception sur plan d'un projet à partir d'un cahier des charges et de spécifications techniques. Il étudie également la faisabilité des plans d’ensemble et conseille techniquement les dessinateurs. En tant que projeteur, sa participation au chantier de la future A79 prend fin il y a peu avec l’achèvement des plans qu'il était chargé de fournir.

Pour Joao, « la collaboration avec Eiffage sur un tel chantier est un enrichissement professionnel et une fierté de prendre part à la création d’une autoroute aussi importante. »

15/04/2022
Lettre du chantier – n°7

Septième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

26/01/2022
Lettre du chantier – n°6

Sixième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

26/10/2021
Lettre du chantier – n°5

Cinquième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

07/07/2021
Lettre du chantier – n°4

Quatrième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

15/04/2021
Lettre du chantier – n°3

Troisième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

15/01/2021
Lettre du chantier – n°2

Retrouvez le deuxième numéro de la lettre du chantier Axelia - A79

10/11/2020
Carte des passages supérieurs

Carte des ouvrages de franchissement supérieurs de la RN79 de Sazeret à Digoin.

26/10/2020
Réunions publiques

Réunions publiques automne 2020 - Autoroute A79

31/08/2020
Lettre d’information aux riverains N°1

Lettre d'information N°1 - Autoroute A79

08/07/2020
Dossier Presse

Dossier de presse - Autoroute A79