La vie du chantier

Actualités travaux, portraits des hommes et des femmes du chantier, lettres d’informations, etc. Découvrez les avancées du projet de l’A79.

La vie du chantier

Actualités travaux, portraits des hommes et des femmes du chantier, lettres d’informations, etc. Découvrez les avancées du projet de l’A79.

Ferraillage sur le Viaduc du canal de Roanne à Digoin

Pour la mise en 2x2 voies de la RN79 qui deviendra autoroute A79, plusieurs viaducs devront être élargis grâce à la réalisation et à la pose de nouveaux tabliers qui permettront le passage des 4 voies de circulations. Sur le viaduc du canal de Roanne à Digoin, les équipes travaux ont réalisé le ferraillage de la culée qui servira de support au nouveau tablier. Le ferraillage est un ensemble d'armatures dans lequel sera coulé du béton afin de constituer un socle solide et stable qui soutiendra le futur ouvrage et son trafic. Ces armatures ont été fixées dans le sol grâce à des pieux qui ont été réalisés en amont.

 

Les premières poses d’éléments préfabriqués

La construction du premier ouvrage en éléments préfabriqués a débuté le 27 octobre dernier avec la pose des piédroits* de cet ouvrage. Il s’agit d’un passage inférieur de la RN79 au niveau de Diou, qui permets l’élargissement de la RN79 en 2x2 voies.
Sur cet atelier, les pièces du pont (les piédroits, les dalles et les murs retours) ont été préfabriqués par l’entreprise Chapsol pour être ensuite mis en œuvre sur place. Après la pose des préfabriqués, les compagnons procéderont au clavetage** du radier et des dalles, au ferraillage coffrage et bétonnage des semelles et aux travaux d’étanchéité.
Suite à ces opérations menées par des équipes d’Eiffage Génie Civil, les terrassiers s’installeront sur cet atelier pour procéder au remblaiement de l’ouvrage puis Eiffage Grands Travaux Enrobés réalisera la voie définitive avec pose de l’enrobé.
Au total, ce sont 5 ouvrages préfabriqués qui seront montés sur le chantier, à raison d’un ouvrage toutes les trois semaines pour la partie Génie Civil. Il y aura aussi la réalisation de pipal qui sont des passages inférieurs fondés sur des palplanches.

*Piédroit : Mur vertical qui supporte le pont

**Clavetage : 1. Liaison de deux éléments en béton armé préfabriqués / 2. Assemblage de deux pièces au moyen d'une clavette.

***Palplanches : Les palplanche sont des rideaux métalliques battus en terre, faisant office de pieux.

Création d’un giratoire pour accéder à la base vie de Toulon-sur-Allier

La création d’un rond-point a débuté au niveau de l’installation chantier de Toulon-sur-Allier. Ce giratoire offrira plus de visibilité aux véhicules légers qui pourront entrer et sortir de l’installation chantier en toute sécurité. Il en va de même pour les poids lourds.
Un phasage complexe avec décalages de voies et déviations provisoires va s’opérer pour permettre la réalisation du nouveau rond-point qui sera opérationnel fin janvier 2021.

Un pont provisoire sur le canal de la Besbre

Un pont haut de 5,15 m a été construit  pour permettre le franchissement du canal latéral à la Loire afin d’accéder facilement à la zone de travaux de deux  Viaducs dont le Viaduc de la Besbre.

Cet ouvrage fait partie d'un lot de 3 ponts provisoires qui seront utilisés pendant la période des travaux et déconstruits ensuite. Il s'agit notamment du pont d'accès au viaduc de la Besbre, du pont d'accèse au viaduc du Pin et du pont d'accès au viaduc de la Vouzance.

Ces opérations de construction et déconstruction d'ouvrages provisoires illustrent le savoir-faire et l’expertise des équipes du chantier qui mettent en place ce type de solution afin de palier à des problématiques d’accès. C'est là une preuve de l'expertise du groupe Eiffage qui s'adapte à toutes les situations.

Nadège Theffo, responsable administratif et financier

Nadège Theffo est responsable administratif et financier sur le projet Axelia, pour le compte d’ALIAE.

Depuis 18 ans chez Eiffage, elle débute en tant que contrôleur de gestion pour Forclum devenu Eiffage Energie Systèmes. Elle travaille sur un projet de mise en place d’un ERP (Progiciel de gestion intégré) commun à l’ensemble des branches et participe ainsi à la conception générale et au déploiement de la solution Operis.

À la suite de ce projet, Nadège rejoint la direction du contrôle de gestion Groupe où elle est essentiellement en charge de la mise en place d’une solution de Business Intelligence. Tous les projets informatiques ayant un nom chez Eiffage, celui-ci a été nommé « projet Eiff’BI » ; se remémore-t-elle avec amusement.

Après plusieurs années à Vélizy, l’ancienne contrôleuse de gestion du Groupe rejoint la filiale ALIAE au printemps 2020 pour participer à la réalisation du projet Axelia. Il s’agit là d’une nouvelle étape dans sa carrière qu’elle décrit comme un grand changement de missions. « Du contrôle de gestion à la finance, bien qu’on reste dans la même famille de métiers, j’ai beaucoup de nouvelles compétences à acquérir et je rencontre toujours de nouveaux challenges. »

Pour Nadège, ce changement a été motivé par l’envie de vivre au moins une fois une expérience proche du terrain, sur un chantier. Travaillant toujours en fonction support, elle souhaite enrichir son parcours d’une meilleure connaissance de l’univers des grands travaux.

En sa qualité de responsable administratif et financier, son travail consiste à suivre la trésorerie et à gérer toute la comptabilité partant des opérations courantes jusqu’à la présentation des comptes. Elle assure également des missions de contrôle de gestion telles que le reporting financier et l’établissement du budget. Tous les trimestres, elle réalise un point budget en collaboration avec chaque responsable de service.

Sur le chantier de la future A79, la motivation de Nadège tient à la somme des connaissances à acquérir et aux nouveaux challenges à relever au quotidien.

Jane Métral, conductrice de travaux

Jane Métral est conductrice de travaux sur les passages inférieurs du TOARC D qui s’étend de Diou à Digoin. Diplômée d’une école d’ingénieurs spécialisée dans la construction, elle a toujours eu l’âme d’une scientifique et a su assez tôt qu’elle voudrait s’orienter vers le BTP. C’est ainsi qu’elle a rejoint le groupe Eiffage pendant sa 5ème année d’école, pour son stage de fin d’études.
A l’issue de ce stage, Jane a été recrutée pour un premier emploi au sein des équipes d’Eiffage Génie Civil dont elle fait partie depuis 2 ans et demi à présent. Avant le projet Axelia, elle a principalement travaillé sur des ouvrages de plus petite échelle tels qu’une alvéole dans le quai de la gare SNCF de Lyon, ou encore la construction d’une passerelle en bois pour piétons - au-dessus d’une rivière à Roanne.
En mission avec 5 collaborateurs pour la réalisation des travaux sur les passages inférieurs, elle a été attirée par l’envergure de ce projet de mise au standard autoroutier de la RN79. Elle note qu’à la différence des chantiers moins conséquents où les équipes sont appelées à plus de polyvalence, sur un chantier de cette ampleur, elle est dédiée à un poste bien spécifique, sur des ouvrages spécifiques.
À la question de savoir comment se déroule la journée d’une conductrice de travaux, Jane Métral nous répond : « Une journée type commence en général par du bureau pour traiter des sujets urgents puis un tour de chantier en deuxième partie de matinée pour voir les équipes et l’avancement sur le terrain. Dans l’après-midi j’ai souvent une réunion de programmée ou un rendez-vous qui s’intercale dans une session de travail à mon bureau. Sinon, je prépare et j’anticipe le chantier sur les sujets à venir. »

Alejandro Medina, chef de mission et référent topographe

Alejandro Medina est chef de mission sur le TOARC C et référent topographe de la plateforme autoroutière . Le cœur de son métier est de traduire les plans d’exécutions pour qu’ils soient implantés fidèlement sur le terrain. Il assure donc le passage de la théorie à la pratique. Pour lui, l’une des choses les plus importantes est de « savoir interpréter les plans afin qu’ils soient exploitables sur le terrain », de manière claire et sans équivoque.

En étroite collaboration avec les topographes dont il est le référent, il manage des équipes de géomètres et de projeteurs tout en assurant la gestion des coûts de production qu’il veille à minimiser. Il est également en charge de recruter des projeteurs et des géomètres sur l’ensemble des TOARC A , B, C et D.
Au plus gros de l’activité, son équipe sera composée d’environ quinze personnes.

En huit ans chez Eiffage, Alejandro a connu de nombreux chantiers : A75, A89-A6, BPL (Bretagne-Pays de la Loire). De toutes ces expériences, il reste marqué par la solidarité sur le chantier, les relations humaines, la passion de mener un projet commun et la fierté commune de voir l’aboutissement de ce projet.

Avec le projet Axelia, il s’est vu confier une mission spéciale : mettre en place et piloter le dispositif "Chantier connecté ". Le chantier connecté est un système qui permet à tous les engins guidés par système GPS de transmettre et de recevoir des données via internet. La procédure classique étant de récupérer ces données par clé USB. « Cette technologie assure un gain de temps lors des opérations de terrassements et permet aux topographes de synchroniser leurs données depuis le terrain ». C’est la première fois que le groupe Eiffage recourt à un chantier connecté pour des travaux à grande échelle. « Avec 80 voire 100 engins connectés, il s’agit d’un déploiement inédit ». Le défi est grand et c’est un honneur pour Alejandro d’en avoir la responsabilité.

Philippe Lestage, sondeur chez GINGER CEBTP

Philippe Lestage exerce le métier de sondeur au sein de GINGER CEBTP. Il est aux commandes d’une foreuse qui prélève des échantillons des différentes couches géologiques qui sont par la suite envoyés dans des laboratoires. Des essais préssiométriques sont également effectués afin d’analyser la résistance du terrain. L’ensemble de ces analyses vont permettre l’identification et la classification des matériaux. C’est cette reconnaissance géotechnique qui va déterminer le dimensionnement des ouvrages mais aussi des chaussées et des terrassements.

Pour lui, la sécurité est l’enjeux principal de cette mission : « La RCEA étant la route la plus accidentogène de France, les accès aux sites de sondages se font donc uniquement par l’extérieur afin de ne faire prendre de risques ni au personnel du chantier ni aux usagers. Les sondages sont donc réalisés dans des endroits difficiles d’accès, tout un travail de déboisement est fait en amont pour que nous puissions venir avec la foreuse pour effectuer les prélèvements ».

Pour Philippe Lestage, qui évolue de chantiers en chantiers depuis plus de 20 ans, le principal atout de ce métier est la diversité des terrains sur lesquels il évolue : « la géologie diffère en fonction des régions et le travail n’est jamais le même. Les enjeux des chantiers sont tous différents, c’est aussi ce qui est intéressant. »

10/11/2020
Carte des passages supérieurs

Carte des ouvrages de franchissement supérieurs de la RN79 de Sazeret à Digoin.

26/10/2020
Réunions publiques

Réunions publiques automne 2020 - Autoroute A79

31/08/2020
Lettre d’information aux riverains N°1

Lettre d'information N°1 - Autoroute A79

08/07/2020
Dossier Presse

Dossier de presse - Autoroute A79