Le développement durable

Tout au long du chantier mais également au-delà, Axelia s’engage pour le développement durable.
Environnement, biodiversité, insertion, emploi, innovation … autant de thèmes qui sont au cœur du projet de l’A79.

Le développement durable

Tout au long du chantier mais également au-delà, Axelia s’engage pour le développement durable.
Environnement, biodiversité, insertion, emploi, innovation … autant de thèmes qui sont au cœur du projet de l’A79.

La biodiversité, une richesse naturelle à préserver et à mettre en valeur

En application de la loi Biodiversité de 2016, trois types de démarches sont conduites pour y répondre : éviter les impacts, les réduire, et enfin les compenser.

Le concessionnaire s'est bien entendu engagé sur ces trois volets à travers un large panel de mesures, que ce soit durant le chantier ou en phase d’exploitation : assainissement provisoire et définitif, bassin de traitement des eaux, bâche à amphibiens, diminution de l'emprise du projet sur les espaces agricoles et naturels notamment avec la technologie du péage à flux libre permettant de préserver environ 16,5 hectares d’espaces naturels, projet scolaire, etc.

Après évitement et réduction, quelque 380 ha restent à compenser au titre des espèces protégées et des zones humides. Il s'agit ici de restaurer des milieux naturels en partenariat avec le monde agricole et les gestionnaires forestiers. Deux exemples l'illustrent principalement : la fauche tardive, qui permet de protéger les nichées d'oiseaux au sol ; la gestion de parcelles forestières en "îlots de sénescence" afin de favoriser le maintien et le développement des vieux arbres.

Les espèces protégées

La faune et la flore sont une richesse dans le département de l'Allier qui regorge d'espèces protégées.  Le projet Axelia a été conçu de sorte à respecter ces espèces et leurs habitats.

Pour en citer quelques unes :

La Cistude d’Europe

Taille : 14 à 20 cm / Poids : 450 à 800 g / Longévité : 45 à 50 ans

La Loutre d’Europe

Taille : 0,60 à 0,80 m (hauteur au garrot 0,30 m - longueur de la queue 0,30 à 0,40 m) / Poids : 5 à 15 kg / Longévité : 12 ans

L'Œdicnème criard :

Longueur : 40 - 45 cm / Envergure : 77 - 85 cm / Poids : 370 - 450 g / Longévité : 16 ans

Le Triton crêté :

Taille : 12 à 18 cm  / Longévité : 15/20 ans

Le Crapaud calamite :

Taille : 40 à 100 mm / Longévité : 7 ans pour le mâle, 17 ans pour la femelle

Le Chat forestier :

Taille : 48 à 68 cm (longueur), 35 à 40 cm (hauteur) / Poids  : 3 à 7 kg / Longévité : 10 à 12 ans maximum

Le Martin pêcheur

Taille : 16 cm, envergure : 24 à 26 cm. / Poids : 30 à 45 g / Longévité : 15 ans

Le Muscardin

Taille : 8 cm de long avec une queue de 7 cm environ  / 15 à 40 grammes / Longévité : 4 ans maximum

La Rainette verte

Taille : 3 à 6 cm / Longévité :15 ans

Irriguer le tissu économique local à travers le chantier A79

La construction de l'A79 représente un investissement de 548 millions d'euros. Cet investissement a été fait au profit de toute l'économie locale car 30% du montant des travaux est alloué à des entreprises tierces. Il s'agit d'un engagement fort qui se matérialise par la signature à date de 155 contrats de sous-traitance avec des entreprises régionales, dont 87 situées dans le département de l'Allier. Ainsi, c'est un marché de 146 millions d'euros qui s'offre à des entreprises externes au groupe Eiffage.
Cette implication dans l’économie locale marque les prémices d’un ancrage solide dans le département et ses alentours.

Des recrutements sur le chantier pour booster l’emploi local

La construction de l'A79 est un projet qui permet de soutenir l'emploi local. Pour ce faire, plusieurs campagnes de recrutements sont menées avec Pôle Emploi et Eiffage participera à l'opération "1 semaine, 1 emploi" dans l'Allier qui se déroulera du 1er au 9 Octobre 2020.

Plusieurs rencontres auront lieu et se feront sur inscription uniquement au 09 72 72 39 49.

Mardi 6 octobre le matin, à la salle Laurent Grillet de Dompierre-sur-Bresbre ; le mardi 6 octobre après-midi à l’éco-centre de Varennes-sur-Allier ; le mercredi 7 octobre matin, à la grande salle communale de Molinet ; le jeudi 8 octobre après-midi à la mission locale de Saint-Pourçain-sur-Sioule.

La bande transporteuse

La bande transporteuse est un dispositif de transport qui permet de déplacer des éléments en vrac ou en pièce sur un tapis roulant. Si le convoyeur en lui-même n'a rien de révolutionnaire, c'est bien la première fois qu'il est utilisé pour déplacer des matériaux sur un chantier de cette envergure. Long de 1.7 km, il s'élève au-dessus de la RN7 et permet le franchissement de la voix SNCF aux abords de Toulon-sur-Allier.

En terme de réduction d'empreinte carbone, cet outil constitue une innovation majeure dans la mesure où il permet d'éviter la rotation de 160 000 camions d’approvisionnement. Limiter la circulation de ces véhicules, c'est limiter les rejets de CO2 en plus de réduire les encombrements de trafic.

La production d’enrobés : des processus vertueux

Les travaux de la future RCEA nécessiteront la fabrication, le transport et la mise en œuvre de 940 000 tonnes d’enrobés. Soucieux de l’empreinte carbone de ce projet, le constructeur réalisera au travers de son pôle Industrie « EIFFAGE Grands travaux Enrobés » le recyclage de 400 000 tonnes de matériaux existant sur l'actuelle RN79.

Pour ce faire la stratégie retenue est d’installer 3 centrales d’enrobage mobile sur le linéaire de la future A79 afin de réaliser en propre 100% des structures de chaussées bitumineuse du tracé «  le bandeau noir venant habiller le nouveau tracé d’A79 ».

Les centrales sont équipées de brûleur au gaz GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié), ainsi sont supprimés les fiouls lourds . Cette transition énergétique inscrit ces centrales dans une démarche environnementale de réduction des rejets atmosphériques. Le processus de séchage, malaxage, enrobage permet d’augmenter les taux de recyclage à 60% et le raccordement des centrales sur des transformateurs de 1250Kva (kilovoltampère) permet une gestion optimisée des carburants.

 

Image ©Hervé Piraud