Lancement des plantations sur les sites compensatoires

Les opérations de plantations sur les sites dits « compensatoires » ont débuté en 2022. Elles se dérouleront en deux phases, la seconde ayant lieu en fin d’année.
Concrètement, il s’agit de recréer l’équivalent des espaces naturels sur lesquels la future A79 a dû empiéter pour déployer son tracé. Cette obligation figure dans l’arrêté environnemental de l’ouvrage. Elle représente plus de 47 km de haies à replanter sur une quinzaine de sites de la région, le plus important étant la ferme de Beaulon, au lieu-dit Les Pelletiers, au nord de Dompierre-sur-Besbre, avec quelque 90 ha. Au total, plus de 50 000 plants seront ainsi répartis sur les sites, assortis du label « végétal local ». Chênes, cornouillers sanguins, troènes, houx, amélanchiers, vont répondre à plusieurs enjeux : recréer du bocage ; reformer des corridors écologiques, des gîtes et des haies nourricières pour la faune ; limiter les effets du vent sur l’évaporation de l’eau dans les sols.
Le choix initial des sites a été effectué en concertation avec les exploitants agricole. Le suivi écologique des haies sera quant à lui assuré par des partenaires tels que la Ligue pour la Protection des Oiseaux et l’association Symbiose Allier. Le temps de la nature est ici souverain : un minimum de cinq ans sera nécessaire pour voir les premiers arbustes prendre de la hauteur.