Création des habitats de substitution

Les travaux de la future autoroute A79 peuvent s’effectuer très proches des espaces naturels qui de fait ne représentent plus des cachettes propices aux petites espèces animales (rongeurs, batraciens, reptiles, oiseaux, etc.). Afin d’améliorer les capacités d’accueil de ceux-ci sur l’ensemble de l’infrastructure, des habitats de substitution sont créés. Ils consistent entre autres à l’élaboration de milieux artificiels destinés à la survie d’une espèce ou en remplacement des milieux nécessaires à la reproduction ou au déplacement d’une population. Les localisations des habitats de substitution sont définies avec l’appui des écologues afin de créer un nouveau milieu attractif pour les espèces ciblées à savoir reptiles, amphibiens, mésofaune, avifaune.
Dans le cadre du chantier, les habitats créés sont des mares et des hibernacula*. Un premier hibernaculum a été réalisé le 19 janvier au niveau de l’échangeur de Dompierre Nord, en présence d’un écologue, des référents environnement du chantier ainsi que des terrassiers. Il était question de les former aux différentes étapes de réalisation d’un aménagement. L’hibernaculum est un « trou » d’environ 80 cm de profondeur qui va être rempli de matières minérales (cailloux et blocs) et de matières végétales (branchages, résidus de coupe, souche centrale) pour former un amas. L’amas ainsi constitué sera recouvert de terre végétale et végétalisée. Une partie de l’hibernaculum reste néanmoins non végétalisée afin de créer des zones d’insolation pour les reptiles.
*Hibernacula : pluriel de hibernaculum