Viaduc de l’Allier, la nouvelle charpente en plusieurs étapes

Le nouveau viaduc de l’Allier est construit à partir d’une structure métallique réalisée et installée par Eiffage Métal. La mise en place de cette structure composée de deux charpentes se fait en 6 phases, 3 phases de lançage pour chacune des charpentes appelées tabliers. Ce phasage permet d’organiser l’assemblage des poutres métalliques et d’effectuer un lançage progressif du tablier au-dessus de l’Allier. Les deux tabliers sont positionnés sur les piles du viaduc préalablement montées.

L’opération de lançage consiste donc à déplacer horizontalement la structure à l’aide d’un treuil dont l’effort est démultiplié par un système de poulie. Ce dispositif fait avancer l’ouvrage qui repose sur des appuis glissants en néoprène et une couche de téflon afin de réduire le frottement.

L’ouvrage est équipée d’un avant-bec, une pièce provisoire qui prolonge vers l’avant les poutres et qui permet de guider la structure et de l’accoster sur les différentes piles ou culés. Cette pièce est démontée une fois la charpente sur ses appuis.

Le troisième lançage du tablier est une opération particulière car les 6 derniers tronçons sont à hauteur variable. Des étapes supplémentaires sont donc nécessaires, et notamment un rehaussement puis un abaissement de l’ouvrage d’une hauteur d’un mètre.