L’installation du premier portique flux libre

Le premier portique de péage à flux libre a été installé le 31 août 2021 entre Le Montet et Cressanges. Profilé en aluminium, il mesure au total 33,55 m de long et sa hauteur sous poutre est de 6.69ml. Le poids de la structure complète est d’environ 8 tonnes. Le portique est constitué de 5 pièces (2 pieds et 3 parties pour la poutre).

Pour sa mise en place, les 3 sections de la poutre sont assemblées au sol et les 2 pieds sont levés à l’aide d’une grue. Les fourreaux permettant le passage des câbles sont insérés dans la poutre qui est élinguée en 3 points avant d’être grutée à son tour. Les jonctions entre les pieds et la poutre sont ensuite boulonnées, avant un contrôle complet de la structure.

Dès le mois d’octobre, ce portique sera totalement équipé et mis en service pour des phases d’essais. Sa gestion se verra ainsi confiée à l’exploitant APRR en charge des tests, pour l’intégration des données dans leur système informatique puis le démarrage de l’apprentissage du fonctionnement global.

Le déploiement de cette technologie fait intervenir différentes entreprises à savoir :

  • Eiffage Energie Systèmes-CLEMESSY, en charge de la supervision globale des études, de l’intégration, des interfaces (notamment pour l’intégration des capteurs au portique), et de la coordination sur site. Ces missions sont générées par une quinzaine de collaborateurs.
  • BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SIGNAUX, en charge des études de conception, de la fabrication et de la livraison du portique, faisant appel à une dizaine de personnes.
  • GLOBAL SIGNALISATION, en charge de la réalisation des massifs béton et de la pose de la structure, assurée par environ 5 personnes.

Pour rappel, le système à flux libre est une solution qui permet non seulement de circuler en flux continu, sans marquer d’arrêt à une barrière de péage, mais aussi de réduire l’impact écologique. En effet, à la différence des barrières pleine voie qui nécessitent d’importantes libération d’emprises, donc suppression de surface végétale, le portique flux libre favorise la préservation de nombreux hectares de terrains de part et d’autre de l’infrastructure.