Les missions de la gendarmerie dans le cadre du projet Axelia

Par le biais de ses unités, la gendarmerie doit contribuer à maintenir la sécurité sur l’ensemble autoroutier et le réseau secondaire – nationales et départementales – du territoire. Ses missions de « contrôle des mobilités » s’exercent sur deux champs : la prévention et la répression des infractions.
450 militaires sont présents dans le département de l’Allier, dont 58 affectés à l’EDSR*.
Les interventions de l’escadron ont pour cadre actuel le contexte particulier de l’infrastructure en travaux, dont le fonctionnement s’organise autour de tronçons segmentés par le chantier. Pour ceux qui sont ouverts à la circulation, sur une seule voie, il s’agit de vérifier que les distances de sécurité et les limitations de vitesse – entre 70 et 90 km/h selon les tronçons – sont bien respectées. Pour ceux qui sont fermés, les gendarmes accompagnent les déviations provisoires mises en place en renforçant leur présence sur le réseau secondaire.
Enfin, une coordination permanente est assurée avec les autres services d’ordre et de secours : DDT, SAMU, pompiers…, selon des protocoles déjà bien rodés qui contribueront à faire de la future A79 un axe sous haute sécurité.

*Escadron départemental de sécurité routière

©La Montagne