Les aménagements paysagers de l’A79

Si le paysage est toujours une composante importante d’un projet d’infrastructure, sa qualité exceptionnelle en Bourbonnais en fait un volet essentiel de la future A79.
Très tôt dans le calendrier du projet Axelia, une démarche volontariste pour préserver la biodiversité a été déployée – accompagnée par la société spécialisée Végétude et avec un engagement fort : l’utilisation de la marque « Végétal local »*, appliquée à 35 % des espèces plantées.
Mais le principal enjeu de ces aménagements porte sur la prise en compte des attentes des différents publics, et surtout sur la conciliation de ces attentes. Les riverains souhaitent avant tout que le végétal serve à masquer l’autoroute et à en atténuer les impacts (visuels, sonores). Pour l’État, l’objectif est de mettre en valeur un patrimoine remarquable par sa beauté ; enfin, les besoins de chaque commune lui sont spécifiques, en fonction de sa situation sur le tracé. Le but est de trouver, par l’échange et le dialogue, une solution optimale qui intègre les contraintes de chacun.
En dépit d’un planning très court, c’est bien la nature qui aura le dernier mot. Il faut laisser aux quelque 70 000 plants labélisés, dont la constitution est en cours, le temps de devenir robustes. La majorité des plantations aura donc lieu après la mise en service, durant l’hiver 2022-2023.
*Créée en 2015, la marque « Végétal local » est un outil de traçabilité des végétaux sauvages, issus de collectes en milieu naturel, et originaires de la région écologique concernée. Elle vise à contribuer à restaurer les écosystèmes et les fonctionnalités écologiques par des gammes spécifiques.