Fouilles archéologiques

Les fouilles archéologiques préalables au chantier ont démarré. Le service départemental d’archéologie préventive de l’Allier et l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont été missionnés par l’Etat qui a prescrit 44 diagnostics (soit 200 hectares) sur les 88 kilomètres du chantier.
Foyers romains, céramiques gallo-romaines, tourbières paléolithiques, … sont autant de choses susceptibles d’être découvertes à proximité du futur tracé de l’A79.
Une fois les diagnostics terminés, les archéologues font parvenir un rapport au Service Régionale d’Archéologie qui décide ensuite si des fouilles complémentaires sont nécessaires. Sur les secteurs ne présentant pas d’intérêt archéologique spécifique, les travaux pourront alors commencer.